Hung Gar 洪家拳

LIGNÉE TAÏWANAISE DE HUNG GAR

Le Hung Gar Kune 洪家拳 est l’un des 5 styles majeurs de Kung Fu du Guangdong avec le Choy Gar, le Li Gar, le Fut Gar, et le Mok Gar, et est sans aucun doute le style du sud le plus connu du grand public grâce au cinéma Hong Kongais des années 80~90, et dont le maître le plus connu était Wong Feihung 黃飛鴻.

La lignée Taïwanaise est aussi l’un des styles majeurs à Taiwan. Reposant sur les mêmes principes, concepts et bases du Hung Gar du Guangdong, notre style prend lui ses racines à la fois dans la lignée de Wong Feihung, et surtout dans les styles antérieurs à maître Wong, appelés “Hung Gar de Villages”.
L’une des particularité du Hung Gar Taïwanais, est qu’il inclut un système complet de boxe de l’homme ivre (Zui Quan 醉拳), et de boxe du singe (Hou Quan 猴拳), inclu dans l’enseignement du Hung Gar dans notre académie.

Les cours de Hung Gar ont lieu tous les jeudi de 19h à 20h30, au Gymnase Gatien de Levallois-Perret (Métro 3 “Pont de Levallois- Bécon).

NAISSANCE DU STYLE

Taiwan est connu comme l’un des rares endroits au monde où sont réunis un grand nombre de styles de Kung Fu traditionnels n’ayant subi ni pertes ni modifications dû à la révolution culturelle. De multiples maîtres de différents styles y ont établis leur école.

Différent maîtres de Hung Gar s’installèrent à Taiwan, dont Maître Lin Jiakun / Lam Gar Kwan 林家坤, venu de la province du Guangdong et expert en Hung Gar des villages.
Maître Lin s’était aussi formé au Hung Gar de la lignée de Wong Feihung 黃飛鴻, et s’envola avec l’armée de Chiang Kaishek en tant que général du second bataillon d’infanterie de la division 2-7.

En 1968, il ne prendra qu’un seul et unique disciple, un soldat en formation : Maître Zhang Kezhi 張克治, déjà expert en Shaolin Quan, et lui enseignera son Hung Gar des villages et celui de la lignée de Wong Feihung.

Puis il présentera Zhang Kezhi à 3 autres généraux Maîtres de styles du sud :
• Maître Fu Liguang 副李光, avec qui il apprendra le système complet de Zui Quan 醉拳 (Boxe de l’Homme Ivre)
• Maître Xu Zhuolun 徐卓倫 qui lui enseigna les armes classiques du Hung Gar (sabre, bâton, …)
• Et un maître anonyme qui lui transmit son expertises en armes “étranges” et par destinations 奇兵 : Parapluie, Eventail de Fer, Anneau de Métal, …)

BRAS DE BRONZE ET JAMBES DE FER

Le Hung Gar se définit souvent par le dicton Tong Qiao Tie Ma 銅橋鐵馬 “Bras de bronze et jambes de fer” mettant l’emphase sur le résistance et la dureté de la peau et des muscles des pratiquants du style.

Le renforcement est donc extrêmement important dans ce style, et notre lignée n’y fait pas exception.

Parmi les différents exercices de renforcement existants, on compte par exemple :

  • 打三星 – Renforcement des avant bras et des jambes en les frappant contre ceux d’un partenaire
  • 沙袋 – Frappe des paumes et des doigts sur un sac rempli de sable
  • 鐵環 – Répétitions de bases ou de formes avec les bras chargés de 10 anneaux d’acier, pouvant ajouter jusqu’à 11kg par bras.

DÉMONSTRATION DE HUNG GAR TAIWANAIS PAR GHYSLAIN KUEHN

GÉNÉALOGIE DE LA LIGNÉE DE HUNG GAR TAÏWANAIS

Voici la généalogie non-exhaustive et simplifiée, de la lignée de Hung Gar Taïwanais :

SUIVEZ NOUS